Simon Banville au Comiccon de Montréal 2011


835
1 Commentaire, 835 points

Simon Banville était au Comiccon de Montréal 2011. La rédaction de Geekorner.com a pu le rencontrer, accompagné et soutenu par sa chère et tendre. Prolifique, le jeune auteur de bandes dessinées québécois est publié quotidiennement dans le journal 24 heures.

 Généralement composés de quatre cases, ses comics strips se retrouvent sur la toile. Ils sont entre autres publiés dans le mensuel québécois “L’Aut’Journal.info”, sur “Thot Cursus” sans oublier bien évidemment le blog officiel de Simon Banville, Asymptote.ca.

Mettant en scène des petits oiseaux, la série Asymptote est aussi disponible sous la forme de deux recueils. Le premier “Asymptote, La paix des braves” fut publié en 2006 aux éditions du Renouveau Québécois.

Le second nommé “Asymptote, La fin du monde” est sorti en 2011 aux éditions les “400 coups”. Ses petites histoires courtes inspirées de l’actualité et de réflexions personnelles sont soutenues par un humour de l’absurde, parfois Geek, et des dessins simples, mais efficaces.

Au Comiccon de Montréal 2011, Simon Banville faisait bien évidemment la promotion de son dernier album “Asymptote, La fin du monde” et de son blog “Asymptote.ca”. Souriant et ouvert à la discussion, il offrait gratuitement des signets dédicacés reprenant les strips de la série Asymptote.

Pour vous faire un avis sur le travail de Simon Banville, la rédaction du magazine Geekorner.com vous propose de découvrir quelques-uns de ses derniers strips :

Si vous souhaitez suivre Simon Banville au quotidien, vous pouvez le retrouver sur :

[checklist]

[/checklist]


Ça t’a plu ? Partage l’article avec tes amis!

835
1 Commentaire, 835 points

Qu’est ce que tu en penses ?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

Un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.