Reconnaissance Faciale : Facebook rachèterait Face.com


846
1 Commentaire, 846 points

Facebook serait en train de racheter Face.com, une société israélienne spécialisée dans les logiciels de reconnaissance faciale, selon le magazine israélien Calcalist.  

La transaction pourrait s’élever à environ 100 millions de dollars US, selon le magazine israélien NewsWeek. Face.com collabore depuis plusieurs années avec le géant des réseaux sociaux. 

Face.com : Photo Tagger et KLIK

En plus des technologies développées par la société israélienne, Facebook disposerait de deux applications déjà populaires auprès des utilisateurs Facebook.

L’application Facebook Photo Tagger permet d’analyser ses photos pour identifier ses amis. Sur le même principe, Face.com a lancé en mai 2012 l’application KLIK pour iPhone et iPod touch. En plus, KLIK propose des fonctions similaires à l’application Instagram.

En 2012, Facebook fait ses courses, rayon applications mobiles

Ces derniers mois, Facebook a absorbé les sociétés des applications mobiles Instagram, Glancee et Lightbox Photo. De plus, la société a annoncé le lancement de sa logithèque d’applications mobiles. Dans sa lancée, Facebook a lancé Camera, une nouvelle application photo pour iPhone et iPod touch, le 25 mai 2012.

Enfin, selon plusieurs sources Facebook préparerait un téléphone intelligent pour 2013 et serait même en train de racheter Opera Sofware, la société norvégienne éditrice des navigateurs Opera pour mobile et ordinateurs.

Sources : The Next Web, Calcalist, GeekNews


Ça t’a plu ? Partage l’article avec tes amis!

846
1 Commentaire, 846 points

Qu’est ce que tu en penses ?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

Un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.