KimiQ : La BD Gratuite sur Internet qui Marche

Michaël Monnier 1 novembre 2012 1
KimiQ : La BD Gratuite sur Internet qui Marche

Chaque matin, Guy va y chercher sa ration quotidienne de BD gratuite. Comme des milliers de geeks québécois, il se rend sur KimiQ.com, une nouvelle plateforme québécoise de BD sur internet.

« J’essaye d’attendre le vendredi pour en avoir plus, écrit Guy, lecteur assidu de KimiQ. Mais je flanche toujours avant. Bravo ! »

  • Du Lundi au Vendredi …

Depuis le mois d’aout 2012, une équipe de bédéistes québécois partage ses histoires inédites sur KimiQ.com, en français et en anglais. Du lundi au vendredi, les auteurs publient à tour de rôle un nouvel épisode de leurs séries BD. Les lecteurs assistent ainsi en direct à la naissance d’oeuvres originales.

« C’est motivant d’offrir chaque semaine une nouvelle planche aux lecteurs, explique Olivier Carpentier, 30 ans, illustrateur de la BD Far Out. Ça change des maisons d’édition classiques où on doit attendre un an pour partager nos histoires avec le public ».

  • Complicité et Intéraction …

Sur KimiQ, la complicité est de mise entre lecteurs et auteurs. Dans les commentaires, les lecteurs les encouragent et font des suggestions. Les auteurs s’empressent de leur répondre et tiennent compte de leurs remarques.

« C’est génial de discuter avec nos lecteurs pendant que nous créons, confie Gautier Langevin, 28 ans, chef de projet de KimiQ et scénariste de la BD Far Out. On adaptera peut-être nos histoires en fonction des échanges, pour plus d’interaction. »

  • Pour tous les goûts …

Il y en a pour tous les goûts sur KimiQ. Pour le moment, l’équipe propose de découvrir six univers différents. Chaque histoire représente un genre : onirique, enfantin, fantastique, western, policier ou sexy. Les lecteurs voyagent aussi entre les styles graphiques au gré des dessinateurs.

« J’adore et j’en veux encore, s’exclame Rainette, lectrice de Rivière d’Ombre, la BD du vendredi. Quelle poésie, quels dessins, c’est magnifique ! »

  • La BD autrement …

Le point commun entre ces BD : la qualité de l’édition. Plus qu’un site d’hébergement, l’équipe revendique le statut de maison d’édition. À l’origine de KimiQ, le Studio Lounak de Montréal applique une ligne éditoriale ferme de production. Toutefois, ils ne veulent pas être confondus avec les éditeurs traditionnels.

« Nous sommes une maison d’auteurs libres et proches du public, insiste M. Langevin. Si la qualité est importante, nous voulons surtout penser autrement l’édition de la BD. »

  • Des surprises à venir …

L’avenir de KimiQ réserve des surprises aux lecteurs. En décembre, ils vont découvrir quatre nouvelles séries. Dans un an, les BD seront disponibles en librairies. En 2013, des auteurs français et américains pourraient rejoindre l’équipe.

« On va nourrir nos lecteurs les plus gourmands, explique avec joie M. Langevin, chef de projet de KimiQ. En décembre, certaines séries vont publier un épisode par jour. »

  • Passionnés et Professionnels …

Passionnés, les huit artistes québécois veulent promouvoir la BD auprès du grand public. Plusieurs offrent des ateliers BD. D’autres sont membres de Front Froid, une association sans but lucratif qui promeut la BD québécoise.

Professionnels, leur objectif est aussi de vivre de leur art. En plus d’être un tremplin, KimiQ leur offre un revenu et l’assurance d’être publié. Ils veulent bâtir un nouveau modèle d’affaire qui répond aux réalités d’internet.

Adresses :

Un commentaire »

Réagissez. Commentez ! »