Twitter refuse de livrer ses utilisateurs à la justice

Michaël Monnier 9 mai 2012 0
Twitter refuse de livrer ses utilisateurs à la justice

Twitter a refusé de communiquer à la justice américaine les données de ses utilisateurs, le 7 mai 2012. Les autorités réclamaient au réseau social de microblogging des informations concernant un manifestant du mouvement Occupy Wall Street. 

Défense du droit de propriété

Être obligé de livrer des données de ses utilisateurs irait à l’encontre du droit fédéral selon la motion de justice déposée par Twitter à New York. Cela priverait les internautes de droit de propriété sur les messages qu’ils publient sur Twitter.

« Notre motion réaffirme notre ferme engagement à défendre ces droits pour nos utilisateurs, explique Ben Lee, un responsable du service juridique de Twitter. »

Une décision saluée

L’organisation américaine de défense des droits civiques ( ACLU ) a salué la décision de Twitter. « C’est très important, indique Aden Fine, un des avocats de l’ACLU. »

Une demande de plus en plus courante

Ce type de demande serait de plus en plus courante aux États-Unis. « Les services de police sont déterminés à obtenir des informations sur l’activité des gens en ligne, explique l’ACLU. »

Dans le viseur de la justice américaine, Malcolm Harris est poursuivi pour trouble à l’ordre public. Le jeune homme avait participé en 2011 à une manifestation sur le pont de Brooklyn dans le cadre du mouvement Occupy Wall Street.

Le statut des données sur internet

De son côté, la justice américaine estime qu’il n’est pas légal de bloquer la communication de données personnelles sur les réseaux sociaux. Les données stockées sur internet ne pourraient être considérées comme des biens matériels. A ce titre leur propriété ne serait pas protégée de la même façon.

Source : AFP

Réagissez. Commentez ! »